« C’était une embuscade », l’arrestation de Joël Aïvo racontée par des témoins

L’opposant Joël Aïvo est en garde-à-vue depuis la soirée du jeudi 15 avril 2021. Le film de son arrestation, raconté par des témoins, est bien similaire au cas de Réckya Madougou.

Selon les informations rapportées sur les circonstances de son arrestation, Joël Frédéric Aïvo a été arrêté dans une embuscade. La scène s’est produite, alors que Joël Aïvo avait quitté les cours à l’Université d’Abomey-Calavi.

Selon des témoins qui se sont confiés à LNT, l’opération a été menée par des policiers cagoulés, à hauteur de Togoudo. Comme dans le cas de Réckya Madougou, arrêtée sur le pont de Porto-Novo, tous les occupants du véhicule de Joël Aïvo ont été sortis. Un policier a pris le volant dudit véhicule avec Joël Aïvo à bord.

En ce qui concerne les gardes du corps et le chauffeur du constitutionnaliste, ils ont été embarqués dans un véhicule de la police. Conduits à la Brigade Économique et Financière (BEF), les gardes du corps et le chauffeur ont été relâchés. Joël Aïvo, quant à lui, est gardé à vue. On apprend qu’il lui ai reproché des faits liés au terrorisme.

Interpellé sans convocation préalable ?


Selon des sources contactées dans l’entourage du mis en cause, ce dernier n’aurait reçu aucune convocation avant son arrestation. C’est d’ailleurs ce qui pousse certains de ses proches à parler « d’enlèvement ».

Candidat recalé à la présidentielle du 11 avril 2021, Joël Aïvo porte le flambeau du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD). Son dossier et celui de son colistier Moïse Kérékou ont été rejetés par la Céna pour défaut de parrainages.

Comme Réckya Madougou du parti Les Démocrates, Joël Aïvo a protesté vivement contre l’invalidation de son dossier. Dans la même ligne que l’opposition radicale, il a accusé le gouvernement d’avoir orchestré l’exclusion systématique des « concurrents ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus