Coronavirus: un homme décède aux Etats-Unis après avoir reçu le vaccin «Johnson & Johnson»


Une personne est morte d’une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique aux États-Unis après avoir reçu le vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19, a annoncé mardi un responsable de l’Agence américaine des médicaments (FDA).

Les autorités sanitaires américaines ont fait savoir mardi qu’un Américain est décédé et qu’un autre se trouve dans un état critique après avoir reçu une injection du vaccin Johnson & Johnson contre le coronavirus. Ceci intervient parallèlement à la décision des autorités sanitaires américaines de suspendre temporairement l’utilisation du vaccin dans le pays, par crainte qu’il provoque d’éventuels caillots sanguins, selon l’Agence américaine « Associated Press ».

Plus tôt mardi, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA) ont indiqué, dans une déclaration commune, qu’ils enquêtaient sur des caillots observés chez six femmes dans les jours suivant leur vaccination. En plus des caillots, une numération plaquettaire réduite a été également observée.

Plus de 6,8 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson ont été administrées aux États-Unis. Il est à noter que « Johnson & Johnson » est le deuxième vaccin anti-Covid qui soulève des inquiétudes quant à la formation de caillots sanguins chez ceux qui le reçoivent, après le britannique AstraZeneca.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus