Fukushima: le Japon va rejeter de l’eau traitée à la mer


Le premier ministre japonais Yoshihide Suga, a annoncé ce mardi, que son pays va rejeter à la mer, après traitement, de l’eau issue de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (nord-est).

La décision du gouvernement nippon vient mettre un terme au débat sur la manière de se débarrasser de l’eau provenant de la pluie, des nappes souterraines ou des injections nécessaires pour refroidir les cœurs des réacteurs nucléaires entrés en fusion après le tsunami du 11 mars 2011.

A lire aussi: La Chine met en garde le Japon contre une ingérence dans les tensions entre Pékin et Washington

Cette opération qui concerne plus d’un million de tonnes d’eau contaminée issue de la centrale, ne devrait pas commencer avant deux ans et pourrait prendre des décennies. La Chine dénonce une décision «irresponsable». La décision ne rencontre pas non plus l’assentiment des communautés locales de pêcheurs. Le gouvernement américain soutient, par contre, la décision prise par Tokyo.

L’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a pour sa part, plaidé pour l’option d’une dilution en mer. « Nous prenons la décision (du gouvernement) au sérieux », a déclaré mardi Tomoaki Kobayakawa, le patron de Tepco, s’engageant à prendre « des mesures pour empêcher que des rumeurs néfastes ne circulent » à l’encontre de l’agriculture, des forêts, de la pêche et du tourisme locaux.


Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus