Présidentielle 2021 au Bénin: Patrice Talon révèle des soutiens financiers de Réckya Madougou

Après sa réélection, Patrice Talon s’est prononcé sur l’actualité de la présidentielle du 11 avril, ce vendredi 30 avril. Dans son entretien accordé à RFI et France 24, le président de la République, parle des soutiens financiers de la candide recalée, Réckya Madougou, accusée de « financement d’acte terroristes ».

Candidate recalée du parti « Les Démocrates », à la présidentielle passée, Réckya Madougou a eu de gros soutiens au delà des frontières béninoises selon Patrice Talon. « Une dame débarque, elle n’est pas membre du parti, avec des valises d’argent, avec des sponsors, des chefs d’Etat de pays voisins, avec des opérateurs économiques et consorts », a-t-il déclaré.

Vous convenez bien avec moi, qu’il ne serait pas bien que je cite des noms. Des hommes d’affaires, des autorités, des chefs d’Etats de pays voisins. Je sais de quoi je parle.

Patrice Talon

Selon Patrice Talon, c’est sûrement se basant sur ses soutiens que Réckya Madougou a débarqué pour évincer les responsables du parti « Les Démocrates ». « Ce n’est pas un secret qu’elle a des soutiens, des sponsors, un peu partout. Et c’est d’ailleurs à ce motif qu’elle est venue évincer tous les responsables du parti Les Démocrates. Elle n’a jamais été opératrice économique, elle n’est pas héritière à ce que je sache, elle a eu des fonctions politiques et du jour au lendemain, elle débarque avec des milliards. », a déclaré Patrice Talon.

Quid du degré d’implication des soutiens de Réckya Madougou ?

Si Patrice Talon estime que la candidate recalée des Démocrates a eu des soutiens de chefs d’Etat et d’autorités de pays voisins, il n’est pas sûr de l’implication de ces derniers dans les actes de dérapages de Réckya Madougou. « Moi, je n’ai pas de preuves que ceux qui ont soutenu Réckya Madougou l’ont mandaté à ce point », a-t-il dit.

A le croire donc, Réckya Madougou a eu des soutiens, mais rien ne prouve l’implication desdits soutiens dans les actes criminels qui sont reprochés à cette dernière. « Est ce que quand des autorités étrangères, même des chefs d’Etat appuient un candidat, financent même éventuellement un candidat, est ce que leur implication va jusqu’aux actes criminels que ceux ci pourraient commettre ? », se demande Patrice Talon.

Les raisons de l’arrestation de Madougou, selon le procureur spécial de la Criet

Selon le procureur spécial de la Criet, l’arrestation de Reckya Madougou est intervenue dans le cadre d’une enquête en cours. D’après les dires de Mario Mètonou, elle aurait financé un projet d’actes de terreur dans le but de déstabiliser le processus électoral.

Le projet, selon Mario Mètonou, devrait consister à éliminer deux autorités influentes de la ville de Parakou. Il ajoute que l’objectif visé par les mis en cause, est de provoquer la remise en cause du processus électoral en cours.

1 commentaire
  1. Azanhouan dit

    Cette fois-ci la justice doit aller jusqu’au bout de ses investigations pour situer les responsabilités
    Pas de dialogue national encore moins d’amnistie si on ne situe pas les responsabilités après cette manifestation sauvage intervenue dans certaines localités

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus