Situation au Tchad: «Pas d’intervention militaire française pour sauver le Maréchal Deby», Mélenchon

Alors que le président tchadien, Idriss Deby, se retrouve en difficulté face aux rebelles qui ont lancé une vaste offensive, l’eurodéputé français, Jean-Luc Mélenchon, a appelé à une pensée pour les Tchadiens.

Un groupe rebelle a lancé une vaste offensive sur le Tchad depuis la Libye le 11 avril dernier, mais les combats se sont exacerbés ce weekend avec une percée des rebelles sur certains fronts. Cependant, les forces tchadiennes ont indiqué maintenir les lignes de front et ont annoncé lundi, avoir abattu plus de 300 rebelles et perdu 5 soldats.

A lire aussi: Troubles civils et violence armée au Tchad: les Etats-Unis jouent à la carte de prudence

Dans un tweet lundi, Jean-Luc Mélenchon a appelé à une pensée pour le peuple tchadien et ne s’est pas privé de titiller Déby et Macron. « Le dictateur préféré de (Emmanuel) Macron, Idriss Deby, face à une rude rébellion. Pensée pour le peuple tchadien aux heures difficiles », a indiqué Jean-Luc Mélenchon, avant d’ajouter: « Pas d’intervention militaire française pour sauver le Maréchal Deby ».

Notons que plusieurs fois, les rebelles ont tenté de faire des incursions dans le pays depuis leur base arrière en Libye, mais à chaque fois, ils ont été stoppés par des frappes aériennes des forces françaises stationnées dans la région, sur demande de l’Etat tchadien. Cette fois, aucune action de la France pour le moment n’a été repérée et on craint que les rebelles ne fassent de grandes percées.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus