Tchad – Obsèques d’Idriss Déby: Emmanuel Macron à N’Djamena, sous menace d’une offensive des rebelles

Le chef de l’Etat Français, Emmanuel Macron, est à Ndjaména (Tchad), ce vendredi 23 pour les obsèques du feu président tchadien, Idriss Déby Itno, tué le 20 avril 2021 sur le champ de bataille. Au même moment, le groupe rebelle Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact) menace d’attaquer la capitale, N’djamena.

Le chef de l’État français Emmanuel Macron est arrivé jeudi soir au Tchad où il assistera vendredi aux funérailles du défunt président Idriss Déby Itno, tué au front par des rebelles, selon l’armée. Selon AFP, l’avion du président Français a atterri sur la piste de la base militaire Adji Kosseï de N’Djamena, qui abrite le QG de Barkhane, la force française antijihadiste au Sahel, dont l’état-major est basé dans la capitale tchadienne. Emmanuel Macron a été escorté jusqu’à l’ambassade de France par des blindés de Barkhane.

N’Djamena sous une nouvelle offensive rebelle

L’un des groupes rebelles actuels, le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), fondé en 2016 par d’anciens officiers de l’armée dissidents du régime, a lancé une grande offensive le 11 avril, jour de l’élection présidentielle. Avec la mort du maréchal du Tchad et la mise en place d’un Conseil militaire de transition, l’opposition armée menace de mener une nouvelle offensive sur la capitale tchadienne, N’djamena, de quoi susciter l’inquiétude et la peur chez les habitants.

Jusqu’au jeudi 22 avril, toutes les écoles et universités sont fermées dans la capitale. Et de nombreux travailleurs ne se sont pas rendus au travail. Le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), certains groupes non armés de l’opposition et les syndicats rejettent tous le Conseil Militaire de Transition mis en place après le décès du président et dirigé par le fils du président défunt.

Les rebelles, qui mènent depuis plusieurs jours une offensive contre le régime tchadien, ont promis de marcher sur N’Djamena. « Nous comptons poursuivre l’offensive », a assuré Kingabé Ogouzeimi de Tapol, porte-parole du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Les obsèques nationales d’Idriss Déby Itno, mort lundi selon la présidence, auront lieu vendredi à N’Djamena avant son inhumation dans sa région natale dans l’extrême Est.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus