Bénin: la hausse du prix de l’électricité par la SBEE validée par le gouvernement

Une modification est intervenue sur le plan tarifaire de l’énergie électrique. Le gouvernement du président Patrice Talon a en effet adopté au cours du conseil des ministres en sa session de ce mercredi 4 Décembre 2019, le nouveau plan tarifaire sur l’électricité et la mise en place d’une subvention au profit des populations. 

La mise à disposition de l’eau potable aux populations sur l’ensemble du territoire et de l’énergie électrique à moindre coût fait partie des défis que le régime de la rupture entend relever. Au cours du conseil des ministres en sa session de ce jour mercredi 4 décembre 2019, le gouvernement du président Patrice Talon a adopté un nouveau plan tarifaire sur l’électricité (SBEE). Selon le compte rendu, « la SBEE s’est engagée a mettre en œuvre un plan tarifaire qui se traduit par le maintien du statu quo en 2018-2019, une augmentation de 5% à opérer en 2020 d’une part, et une autre de 10% en 2021 d’autre part ».

Mais la subtilité est la mise en place d’une subvention sur l’énergie électrique au profit des populations. « Le Gouvernement, en approuvant ce nouveau plan tarifaire, a décidé de mettre en place une subvention au profit des populations pour les préserver de cette augmentation en payant pour elles la différence de prix découlant de la mise en œuvre dudit plan et en attendant la mise en place d’une politique de subvention différenciée qui cible effectivement les personnes concernées », peut-on lire dans le compte rendu du même conseil des ministres.

Augmentation malgré le cri d’alarme des consommateurs

Ce changement au niveau du plan tarifaire intervient quelques semaines seulement après l’atelier organisé par la SBEE pour demander la modification de ses conditions tarifaires actuellement en vigueur. En effet, l’autorité de régulation de l’électricité a organisé le vendredi 11 octobre 2019, une consultation publique à Cotonou. Les associations de consommateurs et la société civile étaient présentes à cette rencontre. L’objectif de l’Autorité de régularisation de l’électricité est d’associer les associations de consommateurs à la fixation des prix de l’énergie électrique au Bénin. Cet atelier a sans doute contribué à la fixation du nouveau plan tarifaire sur l’électricité sur lequel nous reviendrons dans une prochaine publication.

Extrait du conseil des ministres

Le Programme du Bénin pour le Millennium Challenge Account, conclu en 2015, prévoit l’accompagnement du Bénin, pour opérer des réformes dans le sous-secteur de l’électricité. Celles-ci visent en particulier l’amélioration de la gouvernance de la société de distribution en vue d’accroitre ses performances notamment par la mise en place des politiques, outils et méthodes appropriées.

Les différentes études menées dans ce cadre depuis plusieurs mois déjà, ont abouti à la nécessité d’une réforme tarifaire pour garantir l’équilibre financier de la Société béninoise d’Energie électrique (SBEE) afin de lui permettre de fournir à ses clients de l’énergie de qualité et de façon continue. A cet effet, la SBEE s’est engagée a mettre en œuvre un plan tarifaire qui se traduit par le maintien du statu quo en 2018-2019, une augmentation de 5% à opérer en 2020 d’une part, et une autre de 10% en 2021 d’autre part.

Le Gouvernement, en approuvant ce nouveau plan tarifaire, a décidé de mettre en place une subvention au profit des populations pour les préserver de cette augmentation en payant pour elles la différence de prix découlant de la mise en œuvre dudit plan et en attendant la mise en place d’une politique de subvention différenciée qui cible effectivement les personnes concernées. Dans le même temps, la SBEE devra œuvrer à la réduction de ses pertes techniques et commerciales afin de parvenir, à terme, a la disponibilité de l’énergie de qualité et à bon prix.

Par ailleurs, les consultations engagées par l’Autorité de Régulation de l’Electricité auprès des populations ont abouti à des recommandations destinées à sauvegarder les intérêts des consommateurs. Ainsi, comme mesures sociales d’appoint, la société procédera à la réduction du cout des branchements des différentes catégories au profit des abonnés. Elle doit également, tout en assurant l’améli0rati0n de la qualité de ses services :

  • maintenir sans changement, le tarif de la première tranche domestique, soit les 20 premiers kilowatts ;
  • réviser à la baisse les devis d’extension établis au profit des consommateurs ;
  • réduire de moitié le cout de cession de matériel aux clients, soit 15% de majoration contre 30% actuellement ;
  • ramener le prix facturé de ses prestations pour la réalisation des travaux au profit des clients a 20% du montant des matériels cédés, contre 35% actuellement pratiqués ;
  • procéder à une baisse substantielle de ses tarifs forfaitaires de branchement ;
  • accorder une facilité de paiement aux consommateurs ayant souscrit à un branchement dont l’intensité ne dépasse pas 5 ampères. Ainsi, ceux-ci auront la possibilité de verser 25% du montant en paiement initial et d’étaler le reste sur 12 mensualités maximum.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus